27ème Festival Don Quijote

Rendez-vous très attendu dédié à la scène contemporaine espagnole, le Festival est une formidable occasion de découvrir des œuvres encore jamais présentées en France.

Au programme de cette édition, qui n’a pu par manque de moyens éclairer comme à l’accoutumée la scène d’Amérique latine, sept premières françaises. Paroles et parcours de poètes, comédie sociale, visions des tumultes de l’histoire, auscultation de la jeunesse… : éclectique à la fois par ses thématiques et par ses écritures, le festival fait émerger des formes diverses, puissamment évocatrices. Mis en scène et interprété par l’immense comédien José Luis Gómez, Unamuno : venceréis, pero no Convenceréis évoque les derniers mois de la vie du philosophe Miguel de Unamuno (1864-1936), jusqu’à son célèbre discours contre la dictature prononcé à l’aube de la guerre civile. Eroski Paraíso de Manuel Cortes dans la mise en scène de Xron explore les leurres des sirènes consuméristes à travers le regard d’une documentariste sur une ex-salle des fêtes de village transformée en hypermarché.

Eclectisme des formes et des écritures

El último tren a Treblinka met en lumière la résistance du célèbre Docteur Korczak s’efforçant de prendre soin des 200 enfants juifs du ghetto de Varsovie rassemblés dans son orphelinat. Lorca, la correspondencia personal, mis en scène par Juan Carlos Rubio, explore à travers une mise en abyme la correspondance de Lorca. Fiesta, Fiesta, Fiesta fait vivre avec une joyeuse vitalité une classe de troisième où se côtoient des petits-enfants d’immigrés de divers horizons. Mis en scène par David Galeano, El poeta y el viento conte la vie d’un poète méconnu, León Felipe, à travers un délicat théâtre d’objets et marionnettes. Récompensé par plusieurs prix, Luces de Bohemia de Ramón del Valle Inclán, mis en scène par Alfonso Zurro, décrit l’errance nocturne mouvementé d’un poète aveugle dans une Espagne devenue la caricature d’elle-même. Outre les spectacles, le festival organise aussi une rencontre pour hispanistes et universitaires consacrée cette année aux intellectuels espagnols lors d’une période de mutations et bouleversements, entre 1898 et 1936.

Agnès Santi

www.journal-laterrasse.fr

 

 

Did you like this? Share it!

0 comments on “27ème Festival Don Quijote

Leave Comment